tcf

TCF et TripAfrique annoncent un partenariat stratégique

TripAfrique annonce un partenariat stratégique majeur avec TCF (Gare Solidarité Mistral), un opérateur incontournable dans le secteur du transport ivoirien.

TripAfrique base ses partenariats sur de solides critères de sélection, d’innovation et de fiabilité. En s’associant à TCF (Gare Solidarité Mistral), TripAfrique a choisi de s’allier à un partenaire de tout premier plan. En effet, TCF propose à ses clients des véhicules confortables, en bon état et des tarifs très compétitifs.

TCF (Gare Solidarité Mistral)

Gare Solidarité Mistral plus connue sous la dénomination de TCF (Transport Cissé et frères) est une société récente.

Elle émane de la restructuration de la compagnie TCF, entreprise familiale dirigée par la famille Camara. TCF est le leader incontesté du transport dans la région du N’zi.

Son siège est à Dimbokro, elle est actuellement dirigée par Monsieur Abou Diabaté. Plusieurs destinations sont proposées :

  • Abidjan
  • Dimbokro
  • Toumodi
  • Odienné
  • Bouaké
  • Man

Les principales gares de la société sont situées au niveau d’Abidjan, plus exactement à Adjamé et à Yopougon.

tcf-gare-solidarite-mistral-region

Le choix de TCF (Gare Solidarité Mistral)

Depuis maintenant plusieurs années TCF est un acteur majeur dans le secteur du transport de personnes en Côte d’ivoire. Pour répondre aux besoins grandissants de ses clients TripAfrique a sélectionné cette compagnie.

Ce choix s’est fait naturellement pour deux raisons :

  • Les véhicules sont de bonne qualité.
  • Le service associé est en phase avec les exigences de TripAfrique donc celles de ses clients.

TripAfrique faisant une sélection rigoureuse pour assurer la sécurité de ses clients, toutes les sociétés partenaires ont une entité légale.

Présentation de la société :

  • Raison sociale : « Transport Cissé et frères (TCF) »
  • Adresse postale : Bp 21 Dimbokro
  • Ville : Dimbokro,
  • Tel : +225 30 62 56 52

Les critères de sélection de TripAfrique sont effectivement très rigoureux, en particulier en termes de :

  • Fiabilité
  • Performances
  • Respect des réglementations
  • Etat et entretien du parc de véhicules.

Les bus de TCF (Gare Solidarité Mistral) :

  • Moins de sièges pour plus d’espace
  • Dossier de siège inclinable
  • Repose-pieds réglables
  • Climatisation
  • Eclairage individuel

L’importance d’une compagnie fiable.

La route d’Abidjan par Toumodi n’est pas une route directe. Il faudra d’abord effectuer un tronçon est-ouest qui va de Dimboko à Toumodi. Ce tronçon rejoint le grand axe goudronné Abidjan-Bouaké.

Donc bizarrement, le tracé Dimbokro-Abidjan est constitué de deux sections qui forment un angle droit. Une première est-ouest et une seconde nord-ouest sud-est.

Ce détour nécessaire augmente beaucoup la distance réelle entre les deux villes. En effet Dimbokro se trouve à 260 km d’Abidjan par la route.

Par le train, elle n’en est qu’à 180 km, soit une différence de de 80 km. Cet exemple d’itinéraire illustre la complexité du transport en Côte d’Ivoire. C’est pour cette raison que TripAfrique annonce régulièrement des partenariats stratégiques avec des entreprises sûres et fiables.

Eviter les moyens de transport « dangereux »

tcf-gare-solidarite-mistral-gare-dimbokro

Après avoir soutenu financièrement les grandes compagnies de transports (Sotra…) après l’indépendance, l’état ivoirien a ensuite raréfié son appui financier. En même temps, la ville d’Abidjan connaissait une très forte croissance démographique, augmentant donc les besoins en matière de déplacement. La fin des monopoles de la Sotra et des taxis compteurs a ouvert la porte aux transports collectifs artisanaux. C’est à cette période que sont apparus les premiers Gbakas, et taxis communaux.

Les nombreux désagréments que ces types de transport engendrent : cela va parfois jusqu’à la bagarre :

  • Bousculades
  • Vols
  • Tarifs à la tête du client
  • Non-respect des destinations
  • Retards
  • Violences verbales des conducteurs
  • Insécurité due à l’état des véhicules

N’empêchent pas les populations Ivoiriennes d’utiliser ces moyens de transport.

C’est pour éviter toutes mauvaises surprises, que TripAfrique noue des liens de partenariat stratégique avec des opérateurs sérieux.

Preuve des dangers de ces moyens de transport

Pour des raisons de sécurité, la direction générale de la police souhaite interdire la circulation aux Gbaka et Wôrô-wôrô.

En effet, Gbaka et Wôrô-wôrô sont des moyens de transport dangereux malgré qu’ils soient indispensables aujourd’hui dans le district d’Abidjan.

Les Abidjanais bravent les risques cités plus haut, et empruntent en très grand nombre, des Gbaka et Wôrô-wôrô peu fiables.

Exemple de querelles dans le bus :

En conclusion

TripAfrique, opérateur sérieux et fiable anticipe les demandes du ministre des transports et privilégie les compagnies sûres et fiables.

Les moyens de transport artisanaux, malgré leur côté folklorique ne doivent en aucun cas venir se substituer aux opérateurs recommandés. Préparez vos déplacements en côte d’Ivoire avec TripAfrique, c’est vraiment choisir la sécurité et le confort.

A votre retour, ou de là-bas n’hésitez pas à nous faire part de votre expérience, de vos trajets etc…

Crédit image : http://coddit.e-monsite.comre.ivoire-blogaip.ci

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *