grand-bassam

Grand-Bassam : découverte TripAfrique

Grand-Bassam, le simple fait de prononcer le nom de cette cité balnéaire, vous fait déjà rêver. Vos poumons s’emplissent alors d’air frais et vous êtes bercés par les bruits des vagues qui s’échouent sur la plage. Grand-Bassam ne cessera pas de faire parler d’elle à cause de ses belles plages, ses presqu’iles et ses restaurants exotiques. C’est d’ailleurs à cause de ses sites et attractions touristiques que TripAfrique a choisi de vous la présenter. Allons donc à la découverte de Grand-Bassam avec TripAfrique.

Présentation de la ville de Grand-Bassam

Grand-Bassam fut la première capitale de la Côte d’Ivoire de 1893 à 1900. Elle est située à 43 km à l’Est d’Abidjan. C’est une ville historique qui renferme beaucoup de symboles depuis sa création jusqu’à son développement. On y trouve diverses attractions touristiques telles que les fêtes de générations et les monuments historiques. Grand-Bassam c’est aussi le quartier France considéré comme le siège de la ville historique classé patrimoine de l’UNESCO.

Grand-Bassam est limitée au Nord par la ville Alépé, au Sud par l’océan atlantique. A l’Est se trouve la ville sœur Bonoua et à l’Ouest la commune de Bingerville. Elle est constituée d’autochtones N’zima et Abouré et d’autres populations. Si vous aimez le tourisme ou si vous avez besoin de détente, n’hésitez pas, Grand-Bassam est une destination sûre. Il vous suffit de prendre votre ticket sur en ligne via le site internet et une compagnie comme UTGB s’occupe de vous.

C’est une des rares villes qui réunit autant d’attractions touristiques de qualité. Nous y avons les danses traditionnelles et des monuments historiques. A cela s’ajoute, de belles plages, des réceptifs hôteliers de grand standing, des restaurants aux mets envoutants et exotiques.

Quelques grandes attractions touristiques de Grand-Bassam :

grand-bassam-decouverte-tripafrique-la-fete-de-labissa

Grand-Bassam ne manque pas d’attractions touristiques, elles sont multiples et variées. TripAfrique a choisi de vous présenter les plus populaires et les plus intéressants. Au titre des danses traditionnelles nous avons l’abissa chez le peuple N’zima kôtôkô. L’Abissa est une fête traditionnelle de réjouissance et de célébration en pays N’zima. Les N’zima sont un peuple originaire du Ghana.

L’Abissa signifie en langue N’zima « questionner» et comme nous le savons, la vie est faite de perpétuel questionnement. L’abissa apparait alors comme une école de formation aux règles fondamentales à l’équilibre de la société. Ce sont la démocratie, la justice sociale et le partage. Cette fête de célébration a lieu chaque année entre la fin d’octobre et le début de novembre. Cette année 2016 elle a démarré le 2 novembre avec comme temps fort la sortie du roi en public.

L’apothéose de la célébration a lieu avec la danse. A Cette danse, toutes les communautés y participent. Elle est beaucoup aimée par la jeunesse et c’est véritablement une fête populaire. Tout est réuni ce jour-là pour communier avec la foule et la faire danser. Rien qu’entendre les sons des différents instruments traditionnels, que vous vous mettez à swinguer déjà. Imaginez alors quand l’orchestre se déchainera ? Alors rien à dire venez vivre ces instants magiques de l’abissa au quartier France. Outre l’abissa, les plages et les réceptifs hôteliers méritent d’être visités.

Les plages et leur réceptif hôtelier

grand-bassam-decouverte-tripafrique-la-plage

A Grand-Bassam nous avons de belles plages. C’est un endroit idéal pour les sorties détentes pendant les week-ends. Nous avons les plages d’azzureri, de montoukou et de modeste situé entre la lagune et la mer. Ce sont tous des endroits d’évasion et de repos. A cela s’ajoute les réceptifs hôteliers qui sont des établissements de hauts standings avec piscine.

On y trouve à l’intérieur de certains, des salles de séminaires et de conférences pour des séjours professionnels et touristiques. A côté de ces grands hôtels, il y a des restaurants côtoyant la route Abidjan – Bassam, donnant sur la mer. Pour tous ceux qui sont friands des fruits de mers et des bons mets, faites des escales à ces endroits. Même si vous n’avez pas assez d’argent, il y en a pour toutes les bourses. Vous y avez des bungalows pour vous détendre et passez du bon temps avec votre famille et amis.

Ça ne se raconte pas, ça se vit. Vous y trouverez des menus ordinaires comme du poisson braisé, du poulet rôti etc., mais aussi des mets exotiques. Rien qu’à voir certains mets exposés vous vous lécherez les babines en passant.

Connaissez-vous le quartier colonial appelé quartier France, siège du patrimoine mondial de l’UNESCO ?

Ce qui pourrait vous encourager à visiter Grand-Bassam en plus de ses divers sites, c’est le quartier colonial du nom de quartier France. En effet tout est parti de ce quartier. Il renferme beaucoup d’histoire et rien qu’à voir l’architecture des maisons, vous comprenez le sens de ce nom France. C’est un quartier d’artistes plasticiens et sculpteurs. Vous y découvrirez des anciennes maisons qui ont servi d’administrations et d’habitats aux cadres de l’époque coloniale.

grand-bassam-decouverte-tripafrique-une-rue-du-quartier-france

C’est d’ailleurs pour préserver toute cette richesse culturelle et historique que la ville est érigée patrimoine mondial de l’UNESCO. La date du 1er juillet 2016 devient une date importante et mémorable pour Grand-Bassam et la Côte d’Ivoire. Mais toutes ces belles phrases sonnent comme du charabia aux oreilles d’un bassamois lambda (habitant de Bassam). En effet ce qui compte pour eux et pour les autres c’est l’accessibilité aux belles plages, aux restos et aux mets succulents. Ce qui compte aussi, c’est Grand –Bassam by night.

Pour celui qui connait cette ville la journée, c’est un autre visage qu’elle a la nuit. Certaines rues deviennent des rues barrées une fois la nuit tombée, pour offrir plus d’espaces aux personnes venues spécialement s’amuser. Juste à côté de ces espaces ouverts, il y en a qui sont clos et réservés aux habitués des lounges. Pour vous dire que chacun y trouve son goût à Bassam et personne n’est laissée pour compte. Ces différentes attractions ont développé au fil du temps un tourisme intérieur très important.

Tous les week-ends, ce sont de nombreux visiteurs venus de partout, qui envahissent les restaurants, hôtels et plages de Bassam. Même les évènements malheureux du 13 Mars 2016 n’ont pas suffi pour freiner les ardeurs des visiteurs. Arrêtez de vous faire conter les réalités que vous pouvez vivre vous-même. Faites un seulement un pas en allant sur le site en ligne de TripAfrique. Une fois connectés, vous y trouverez les dernières informations ou si vous voulez les derniers «katas » sur Bassam. Vous aurez le choix entre les compagnies de transport qui desservent la ville et les différents tarifs qu’elles proposent. Avec TripAfrique vous avez la possibilité de comparer les prix proposés par les différentes sociétés de transports.

Conclusion

En somme beaucoup de raison vous conduiront à visiter la ville historique de Grand-Bassam. C’est un véritable « cahier d’un retour à la ville historique» que TripAfrique a rédigé pour vous. L’avantage de cette station balnéaire, c’est qu’elle est toute proche d’Abidjan la capitale économique. Le transport y est très abordable 500F CFA avec n’importe lequel des partenaires de TripAfrique. Il vous suffit de vous connecter à son site en ligne de n’importe où, vous y achèterez votre ticket. Vous aurez un voyage agréable et vous visiterez la ville, découvrirez beaucoup de sites inédits et dégusterez des mets inimaginables.

Crédits images : lifebeyondtourism.org , abissa.ci, lexpress.fr , lepoint.fr   

2 réflexions sur « Grand-Bassam : découverte TripAfrique »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *