dabou

Dabou : Découverte TripAfrique

Rendez-vous à Dabou grâce à la découverte TripAfrique. Située à 49 km d’Abidjan, Dabou est un chef-lieu de commune, de sous-préfecture et aussi chef de département. La commune de Dabou donne sur le littoral. Mais de l’intérieur, elle est située en pleine zone forestière. Ce chef-lieu est constitué de quarante-un villages et de deux autres sous-préfectures.

Regard sur la population de Dabou

La population de Dabou était estimée en 2014 à 88 430 habitants. Le maire actuel est Monsieur Sess Soukou Mohamed. Dabou fait partie de la région des grands ponts.

La population est constituée d’autochtones Adjoukrou et Abidji (deux groupes ethniques du grand groupe Akan en Côte d’Ivoire). Elle est aussi constituée d’allogènes, de ressortissants de pays Africains, des Européens, des Asiatiques. La commune de Dabou est subdivisée en plusieurs quartiers dont : Méréville (cité résidentielle), la cité Caïman, le quartier Bastos, le quartier Rôde, le quartier Tchotchoraf, l’Ancien quartier et le Plateau…

dabou-decouverte-tripafrique-carte-dedabou-source-fr-weather-forecast-com

Quelles sont les activités principales des populations de Dabou ?

Elle est constituée d’agriculteurs, de fonctionnaires, de personnels de sociétés privées et de personnes travaillant dans l’informel.

L‘agriculture

La ville se situe en zone forestière et l’activité principale des habitants est l’agriculture. On y retrouve d’immenses plantations à caractère industriel. En général ce sont les plantations de compagnies opérant dans l’agroalimentaire ou dans le négoce de produits agricoles. S’étendent à perte de vue des plantations d’hévéa, de palmier à huiles, de manioc, de maïs et de fruits divers. L’hévéa est cultivé en très grande quantité dans cette région. Vous avez des sociétés et usines assermentées telles que la SAPH qui sont implantées à Dabou.

Le petit commerce

 A Dabou vous trouverez des petits commerces telles que les ventes de nourritures, de biens manufacturés, de produits de pèche et de chasse. Vous avez également à côté de ces petits commerces tenus par des locaux, les grands magasins. Ces derniers sont en général tenus par des Syro-Libanais ou par des particuliers Ouest Africains. Mais certains autochtones arrivent à tirer leur épingle du jeu.

La vente de poissons et fruits de mer

Si vous souhaitez déguster du bon poisson, et de bons fruits de mer, rendez-vous à Dabou.

Chaque soir c’est la course au débarcadère par les femmes. Elles prennent d’assaut ce lieu afin d’acheter en gros et à bon prix les poissons et fruits de mer. Ensuite, ces produits seront revendus frais dans les marchés. Soit encore, les femmes vont faire le séchage, le fumage des poissons. C’est très prisé les poissons fumés dans les mets des Ivoiriens, et il est revendu beaucoup plus cher.  Il existe également des piscicultures qui proposent de bons poissons. Mais en général, les femmes de Dabou préfèrent acheter les poissons des fleuves et lagunes. Elles disent que leur chair est plus fine, plus savoureuse. Les soupes de poissons des femmes Adjoukrou font partie des meilleures du pays.

Le bon attiéké de Dabou

dabou-decouverte-tripafrique-un-plat-dattieke-accompagne-de-poisson-source-ivoirebouffe1En Côte d’ivoire, l’attiéké est un plat accompagné de grillades ou de sauces. Il est préparé et est vendu à tous les coins de rue. Aussi, c’est un plat vendu à un prix dérisoire, de sorte que même les plus pauvres peuvent se l’offrir. Dabou est passé maitre dans l’art de la fabrication de l’attiéké. Vous y avez du très bon attiéké. En général, les populations vivant sur Abidjan se ravitaillent sur Dabou car elle fait partie des grands producteurs d’attiéké.  La fabrication est faite soit artisanalement par des individus soit de façon industrielle par des coopératives. Si vous voulez découvrir et déguster le plus délicieux attiéké, rendez-vous dans cette ville.

Les fêtes culturelles à Dabou

Vous avez comme fêtes culturelles à Dabou : le low, l’Eb-eb et la fête des ignames. Ce sont les festivités les plus importantes dans cette localité. Je vous invite vivement à y participer un jour. Quel folklore !!! La tradition est bien ancrée dans les cœurs des populations, et ceci est à saluer pour la protection et la valorisation de la culture.

La fête de génération ou la fête du Low

Comme tous les peuples Akan, les Adjoukrou célèbrent la fête de génération.

La fête du LOW marque l’initiation à la maturité des différentes tranches d’âges, de catégories. Elle concerne les jeunes de 18 à 25 ans et est obligatoire. Elle se déroule chaque 2 ans entre aout et septembre et s’étend sur quelques semaines en fonction des villages. Vous avez 7 classes d’âges regroupées en 4 catégories. L’adolescent à travers son initiation passe à l’âge adulte et est catégorisée dans une classe d’âge bien précise pour toute sa vie. Au programme de la fête, vous avez la cérémonie d’initiation des ‘’nouveaux adultes’’ dans la forêt sacrée. Puis enfin, ils sortent du bois pour une sorte d’exposition sur la place publique. Vous avez également des danses guerrières, des défilés, la parade du roi dans le village et plusieurs autres activités et présentations. C’est une véritable ambiance festive.

La fête de l’Eb-eb

La fête de l’Eb-eb consacre l’intronisation des patriarches pour la gestion des affaires du village. A la différence du LOW qui initie les ‘’jeunes’’ du village à l’âge ‘’adulte’’, l’Eb-eb consacre une classe d’âge au pouvoir pour une durée de 8 ans. C’est également une fête très célébrée. Elle attire du monde de partout en Côte d’Ivoire vers les villages de Dabou où elle est célébrée. Cette fête est la plus importante à mon sens des 3 grandes fêtes culturelles à Dabou et environs.

dabou-decouverte-tripafrique-fete-des-patriaches-eb-eb-dabou-source-youtube-com

La fête des ignames à Dabou

La fête de la nouvelle igname est également célébrée à Dabou et les villages environnants. Elle marque le début de la consommation de la nouvelle igname dans les ménages. C’est également après cette cérémonie que les ignames peuvent être commercialisées dans la région.

Elle est une fête de purification du village par le roi. C’est aussi une fête de reconnaissance et de remerciements aux esprits des ancêtres qui ont permis au village de pouvoir cultiver et récolter la nouvelle igname. Enfin, on confie au cours de cette cérémonie le bien-être des populations, du village, la bonne marche des affaires, la santé, la communion fraternelle aux ancêtres gardiens du village.

Se loger et se nourrir de passage à Dabou

Proche d’Abidjan, Dabou regorge d’hôtels, de restaurants et de maquis de qualité.

Les hôtels

  • L’une des références est « L’autre rive » cadre enchanteur qui surplombe la ville de Dabou. A partir des chambres et des balcons, vous avez une vue magnifique sur la ville de Dabou ainsi que les cours d’eau du littoral. Leurs chambres sont bien équipées, toujours bien tenues, propres, bien décorées. Le personnel est aussi accueillant. Vous pouvez également vous restaurer dans cet hôtel si vous êtes juste de passage à Dabou. Leurs plats sont succulents. L’autre rive vaut vraiment le détour, pour toutes escapades les week-ends tout comme en semaine quand on ressent le besoin de s’évader.
  • Un autre cadre enchanteur est l’hôtel Akparo. C’est un magnifique hôtel qui rappelle les demeures victoriennes des pays européens. Vous avez un jardin, une piscine, un personnel tout aussi accueillant et à l’écoute des clients.
  • Le complexe hôtelier N’bâfré est aussi à visiter. Vous avez droit à tout le confort dont vous avez besoin. Vous pouvez également vous y restaurer.

dabou-decouverte-tripafrique-une-vue-de-lhotel-akparo-de-dabou-source-ivoireboussole-ci

A quels endroits se rendre pour déguster des plats du terroir ?

Pour pouvoir manger typiquement Abidji ou Adjoukrou, on peut se rendre au :

  • Nouveau Garos situé à Mermeville près de la nouvelle mairie de Dabou
  • Maquis La Terrasse situé aussi à Mermeville de l’autre cote de la grande voie
  • Maquis restaurant Lokiyi qui se trouve aussi à Mermeville face à la grande école CESTIA.

Dabou : découverte TripAfrique

Il faut en principe moins d’1 heure pour effectuer le voyage d’Abidjan à Dabou et vice versa. On peut se rendre aux différentes gares situées soit à Adjamé, soit à Yopougon à l’extrême nord de la ville et encore plus proche de Dabou. Les compagnies de car « Gamond et Frères » et « Le Fonctionnaire » disposent de cars propres, spacieux et climatisés.

Du fait de sa proximité avec Abidjan, Dabou est le lieu de résidence de nombreux travailleurs dont les bureaux se trouvent à Abidjan ou vice versa. Les compagnies de transport sont nombreuses et commencent à desservir de 4h du matin à 23h, à toutes heure. On peut aussi s’y rendre quand on ressent le besoin de fuir les bruits de la ville, à la recherche d’un coin paisible en bordure d’eau.

Plus besoin de vous embrouiller dans les gares pour vos déplacements sur Dabou. TripAfrique à travers ses partenaires routiers vous facilite la tâche. TripAfrique à titre de rappel est une compagnie de vente en ligne de tickets dématérialisés. Elle est professionnelle, sérieuse et est légalement immatriculée. Au cours de ses promotions, vous pouvez bénéficier de billets gratuits ou de prix dérisoires.

Avec TripAfrique, plus besoin de faire la queue au guichet, plus besoin de surcharge. Vous réservez votre ticket en ligne.  Il vous suffit d’être présent une quinzaine de minutes avant l’embarquement du car de la compagnie que vous aurez choisi.dabou-decouverte-tripafrique-avec-tripafrique-plus-besoin-de-surcharge-reservez-en-ligne-et-voyagez-en-toute-securite-sourceimgrum-net

Conclusion

Non loin d’Abidjan, de Jacqueville et de Grand- Lahou, la commune de Dabou est bien située pour une balade sur les plages. Pour des balades ou des déjeuners, pensez-y.

A l’approche des fêtes culturelles, Dabou est pris d’assaut par les ressortissants et leurs invités pour célébrer ces fêtes culturelles. Pensez surtout TripAfrique. Réservez et achetez vos tickets de compagnies de cars avec TripAfrique pour éviter les retards, les cas de vols dans les gares. Je ne vous le cache pas, dans ces périodes, les voleurs dans les gares sont aussi de la fête.

Crédit image : youtube.comardci-rd.orgyoutube.comnews.abidjan.net

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *