abengourou

Abengourou : découverte TripAfrique

Nous vous faisons découvrir aujourd’hui Abengourou, découverte TripAfrique relativement récente. Abengourou, un chef-lieu de région pas très connu, pourtant riche en lieux touristiques et en manifestations culturelles en tous genres.

TripAfrique a sélectionné pour vous quelques endroits à visiter à Abengourou et dans sa région :

  • Le brief des hippopotames situés à Aniassué
  • La célèbre cathédrale Sainte Thérèse de l’Enfant Jésus bâtie dans la ville d’Abengourou
  • Musée d’exposition des attibuts royaux
  • La cour Royale de l’Indénié
  • Le musée de Binger qui lui se trouve à Zaranou
  • Le musée Charles Et Marguerite Bieth et
  • Conservatoire régional des arts et métiers d’Abengourou (CRAMA)
  • Les palais royaux à Abengourou, et Agnibilekrou
  • Bloc de pierre de la traversée du fleuve Comoé par Abla Pokou à Béttié
  • L’école des féticheuses à Tanguelan
  • La tombe du docteur Noblia à Sankadiokro, etc…

TripAfrique vous emmènera aussi découvrir les lieux où se pratiquent les danses, où l’on célèbre les fêtes traditionnelles :

  • Danse royale du tam-tam parleur
  • Danse de l’Abodan
  • Danse culturelle exécutée en pays Agni A Amalekia
  • Danses traditionnelles du terroir à Abengourou, Zaranou, Amélékia Tanguelan, danse des princesses d’Agnibilekrou, Abengourou, et Niable
  • Fête de l’igname : La fête des ignames est célébrée chaque début d’année par les ethnies appartenant au groupe akan

La Géographie d’Abengourou

abengourou-carte

Située à 210 kilomètres au nord-est d’Abidjan, Abengourou est la dixième ville de Côte d’Ivoire en termes de population.

Elle compte environ 120 000 habitants et a une superficie de plus de 500 000 hectares. Abengourou est le chef-lieu de la région du Indénié-Djuablin, et fait partie du district de Comoé, limitrophe au Ghana.

Ses habitants sont les Abengourois (es). La langue officielle est le français, le dialecte régionale l’agnis, Abengourou étant le fief du peuple Agnis, issu du Ghana. Cette région du centre-est de la Côte d’Ivoire est formée par un conglomérat de plusieurs royaumes originaires du Ghana. C’est en effet perceptible jusqu’au nom de cette ville. Le nom Abengourou vient de l’expression “n’pékro” qui signifie en Ashanti (Ghanéen) je n’aime pas les palabres.

La région du Indénié-Djuablin, d’une superficie de 8 000 km², est peuplée d’environ 700 000 habitants, cosmopolites et jeunes.

Abidjan est à 210 kilomètres au sud d’Abengourou et Yamoussoukro, la capitale politique est à environ 250 kilomètres à l’ouest. Cette région jouit d’un climat subéquatorial avec un hiver sec, où la température moyenne annuelle est de 27,4°C. Il n’y a pas de période défavorable pour se rendre à Abengourou. Il faut savoir que les précipitations sont beaucoup plus importantes en été qu’en hiver (de mi-mars à mi-juillet).

La monnaie utilisée est le franc CFA (1€ = 656 FCFA). L’heure locale diffère de deux heures en moins avec Paris.

Comment se rendre à Abengourou

abengourou-avion

Le moyen le plus simple pour s’y rendre est de rejoindre la capitale économique Abidjan en avion. N’oubliez pas de vous munir d’un passeport avec un visa touristique.

De nombreuses compagnies (Air France, Corsair, Tunis air et Royal Air Maroc) relient la France à la Côte d’Ivoire.

Pour ensuite rallier Abengourou, il existe différents moyens.

Parmi eux : la location de voiture pour un coût de 300 à 500 euros la semaine pour une citadine.

TripAfrique vous conseille de louer un 4×4 avec chauffeur, les endroits les plus intéressants sont souvent inaccessibles. Il faut savoir que les contrôles policiers sur les routes sont extrêmement nombreux. Les autorités sont intransigeantes concernant les papiers lorsqu’on roule.

On peut également profiter des compagnies de transport en commun qui assurent quotidiennement la liaison Abidjan-Abengourou. Trois compagnies dispensent ce trajet en minibus et cars) depuis la gare routière d’Adjamé pour un coût modique.

À propos du logement, la location d’une chambre dans l’un des nombreux hôtels de la ville est très accessible. L’offre est plurielle, et dépend de vos attentes. Il faut compter entre 8 000 FCFA et 30 000 FCFA la nuitée (entre 12 et 45 euros).

Pour s’imprégner pleinement de la culture ivoirienne, on peut également choisir de se loger chez l’habitant. Dans ce cas, pour un prix équivalent à une petite chambre dans un hôtel (entre 5 et 20 euros).

Partir à Abengourou : les prérequis sanitaires

abengourou-sante

N’hésitez pas à vous rapprocher de l’office de tourisme de Abengourou qui a pour mission d’instruire et d’orienter précisément le voyageur. Concernant les prérequis sanitaires, il est obligatoire d’être vacciné contre la fièvre jaune pour entrer dans le pays. Un contrôle de routine du carnet de vaccination est effectué à l’arrivée en Côte d’Ivoire. Un traitement prophylactique préventif est recommandé pour les courts séjours en Côte d’Ivoire. Pour éviter la contraction de certaines maladies dans le pays, il vous est également fortement conseillé de prendre vos dispositions. TripAfrique conseille (moustiquaires, répulsifs, traitement.). Avant votre départ, il convient de consulter un médecin ou un centre de vaccination maladies tropicales.

Les beautés d’Abengourou et de sa région

Le conseil régional de l’Indénié-Djuablin a pour but de faire de cette région une plateforme développée. Sa mission : valoriser toutes les potentialités touristiques et richesses naturelles que la région détient. Une mise en œuvre toute particulière est consacrée à l’essor économique et touristique. Ses habitants sont enthousiastes à l’idée de partager une culture et des valeurs ancrées au plus profond de la tradition.

La région et d’Abengourou est un lieu incontournable du tourisme en Côte d’Ivoire. Et ce grâce à la diversité de sa population, de son patrimoine Akan, de ses lieux merveilleux.

L’agriculture et l’agrotourisme dans la région d’Abengourou

abengourou-cacao

L’agrotourisme très présent dans les forêts denses de la région d’Abengourou, permet de visiter d’immenses zones de cultures agricoles. Ce secteur emploie une majeure partie de la population locale. On y cultive, comme dans la plupart du territoire ivoirien, du café et du cacao mais aussi de l’hévéa.

On compte également un nombre important de maraîchers et de vivriers.

abengourou-marche

La gastronomie dans la région d’Abengourou

Cette richesse agricole stimule l’optimisme concernant l’émergence économique et touristique de la région d’Abengourou. On recense en effet une centaine de maquis et restaurants gastronomiques dans les différents quartiers de la ville. Les prix sont raisonnables (de 500 FCFA à 10 000 FCFA selon le prestige de l’établissement). On pourra notamment déguster des spécialités locales tels que le diabetro ou l’assiakloua en outre de la gastronomie ivoirienne.

Les incontournables d’Abengourou par TripAfrique

abengourou-camar

Pour profiter de la variété de la végétation et des espèces de la région d’Abengourou, rendez-vous à Aniassué. Commune où on a la chance de découvrir un parc naturel accueillant des hippopotames, connu de tous les locaux.

De nombreux lieux ayant la culture comme vecteur principal se trouvent à Abengourou. Notamment le célèbre Musée Charles Bieth, musée qui a vu le jour en 1969. Ce musée accueille dans ses bâtiments une des écoles de peinture les plus réputées du pays. Elle a notamment permis aux peintres Drissa DIARRA ou Aboudia de devenir de grands noms de la peinture africaine. On peut également se rendre au CRAMA d’Abengourou (Conservatoire des arts et métiers). Ici de nombreuses expositions mettent elles aussi en exergue la culture moderne ivoirienne et mondiale. A quelques kilomètres au sud-est d’Abengourou, vous pourrez profiter du Musée de Binger à Zaranou, logé dans une bâtisse sublime.

De plus, il est inconcevable de se rendre dans la région sans profiter de :

L’architecture et du patrimoine des Palais royaux à Abengourou et ceux d’Agnibilekrou

Ces lieux restent des lieux très prisés de la part des touristes.

Située au sein de la cour royale, le musée des attributs royaux vous fera découvrir l’histoire de la culture royale. Endroit privilégié pour observer des objets du patrimoine culturel des Agnis-Indénians entreposés pour le plus grand bonheur des amateurs.

A voir aussi, la grande Cathédrale Sainte Thérèse de l’Enfant Jésus située à Abengourou.

Les visiteurs de la région pourront également s’imprégner d’autres édifices.

Par exemple le “Bloc de pierre du fleuve Comoé” ou la pierre tombale du docteur Noblia se situant à Sankadiokro.

Du côté des traditions dans la région d’Abengourou

abengourou-fete

La culture et les traditions occupent une place sacralisée dans la société ivoirienne et surtout dans le quotidien des habitants.

C’est une des raisons pour laquelle vous pourrez donc assister à différentes représentations de danses traditionnelles. A Abengourou, Zaranou, Amélékia ou Tanguelan qui sont des localités à quelques pas d’Abengouru. On pourra profiter d’un spectacle de danse des princesses d’Agnibilekrou et d’Abengourou, de la danse locale du tam tam parleur. A voir, aussi les danses de réjouissance (Abodan, le Kiniankpli, le Grolo). La fête de l’igname est aussi un rendez-vous à ne pas manquer concernant la culture Akan. Cette fête célèbre la fin des récoltes agricoles en symbolisant le début de l’année en pays Akan. Célébrée à des dates différentes selon les régions, elle donne lieu à des cérémonies rituelles et des festivités somptueuses que les habitants du royaume perçoivent avec un enthousiasme débordant.

Des festivités sont également organisées pour commémorer les funérailles ou l’intronisation du Roi. Ces cérémonies satisferont n’importe quel voyageur friand de découvertes et avide de connaissances.

À Abengourou comme les traditions et les valeurs sont omniprésentes, vous pourrez avoir la chance d’apprécier une pratique assez insolite. Animés par de vives croyances, les populations locales ont la coutume de consulter des génies spirituels et autres âmes ancestrales. Ils font appel à des “Kômians” qui sont des prêtresses prêchant des louanges traditionnelles dans les monastères d’Aniassué et Tanguelan.

Abengourou est souvent qualifiée de « Cité de la Paix »

abengourou-cite-de-la-paix

Cette terre regorgeant de multiples ressources, a une vocation à être un lieu de passage et de regroupement de populations. Des populations aux croyances et aux expressions diverses, ce qui en fait une immense terre de cultures et de partage.

Découvrir les marchés locaux, les différents artisans ainsi que les us et coutumes deviennent une partie de plaisir infinie. Ceci retranscrit le génie populaire ivoirien à travers l’humanisme dont ils font preuve. Grands bazars ou petits étals, ceux-ci présentent des produits d’une complexité gustative, visuelle et olfactive qui éveille la curiosité.

Site d’une richesse luxuriante et unique, Abengourou et ses alentours vous feront découvrir des contrées rafraîchissantes, un paysage exceptionnel.

Conclusion

Abengourou vous l’avez compris est une destination originale et riche d’endroits à découvrir. TripAfrique vous organisera un voyage clé en main en vous faisant profiter des moyens de transport les plus adaptés.

Riche en traditions et en culture, Abengourou et sa région vous offrent une multitude de visites à effectuer. A la lecture de cet article, vous avez pu comprendre la diversité de cette région. Par contre les conseils de TripAfrique vous permettront d’accéder dans les meilleures conditions aux plus beaux sites.

L’avantage en réservant à l’avance via le site : TripAfrique, vous n’aurez pas de mauvaise surprise. Dès votre arrivée, vous serez orientés et pris en mains par les partenaires de TripAfrique. Surtout, n’hésitez pas à nous faire part de vos impressions sur notre blog

Crédit image : geniesenherbe.cifr.weather-forecast.comaircotedivoire.comrfi.frcecb-ci.orgmairieabengourou.cimairieabengourou.ciledebativoirien.netwikipedia

2 réflexions sur « Abengourou : découverte TripAfrique »

  1. Abengourou est une très belle ville avec ses sites incontournables j’y serai dans quelle que jours pour y visiter avec mes amis vu c’est notre domaine le tourisme. Nous serons ravis de déguster les mets de là-bas. A toute abengourou

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *