gagnoa

Gagnoa, région du fromager : découverte TripAfrique

Gagnoa est une ville que beaucoup de personnes connaissent à travers ces personnalités. L’une d’entre elles est la star du football international qui a fait les beaux jours de Chelsea. Oui vous avez deviné juste, c’est Didier Drogba, c’est un digne fils de la région, autrefois appelée région du fromager. De nombreux voyageurs traversent cette ville mais très peu la connaissent réellement. Aujourd’hui l’occasion vous est donnée de la visiter grâce à un carnet de voyage signé TripAfrique.

Où est située Gagnoa et qui sont ses habitants ? Quelles sont ses attractions touristiques et ses célèbres personnalités ?

Gagnoa : Découverte TripAfrique

Gagnoa est située à 267 km au centre-ouest d’Abidjan, plus précisément dans la région du Gôh. C’est une ville très importante et incontournable de la boucle du cacao. Elle représente la capitale de cette région anciennement appelée région du fromager et elle en est le chef-lieu de région. Gagnoa a une superficie de 2119 km2 pour une population estimée à 153 935 habitants. A ce titre elle est considérée comme la huitième plus grande région de la Côte d’Ivoire.

La région du Gôh est limitée par les régions de la Marahoué au Nord, du Lôh-Djiboua au Sud et de l’Agnéby-Tiassa au Sud-Est. A l’Est nous avons la région du Bélier et à l’Ouest, le Nawa. Au Nord-Ouest, la région du Haut Sassandra et enfin au Nord Est le district de Yamoussoukro. Gagnoa est une ville cosmopolite composée d’autochtone bété (krou), d’allochtone baoulé, malinké etc. On y trouve une communauté de ressortissants des pays voisins venus pour certains comme main-d’œuvre dans les plantations de café et de cacao.

Pour d’autres c’est en tant que commerçants qu’ils y sont. Les langues les plus parlées à Gagnoa sont le bété, le français et le dioula. Gagnoa est une zone forestière essentiellement agricole. On y cultive le café, le cacao, le manioc, la banane plantain et l’igname. Cette région doit sa fertilité agricole au Davo, un affluent du fleuve Sassandra.

Comme la plupart des villes cosmopolites, il fait bon vivre à Gagnoa car la population est accueillante et hospitalière. Il y a beaucoup de cultures vivrières et à très bon prix. La vie y est relativement moins chère. Venez donc la visiter et profiter de son bon riz local « saka ». Point besoin de vous déplacer pour payer le ticket d’autobus, faites seulement un clic sur ce lien.

Les danses traditionnelles de Gagnoa : exemple du lougboutouwelly

gagnoa-decouverte-tripafrique-danse-traditionnelle

Contrairement aux autres régions de la Cote d’Ivoire, Gagnoa a sa particularité en matière d’attractions touristiques. Ne vous attendez surtout pas à des forêts, des rivières ou des babouins sacrés. Il y en a surement, d’ailleurs nous ne connaissons pas de régions en Côte d’Ivoire totalement dépourvus. A Gagnoa, au-delà des sites touristiques courants, l’accent est mis sur une richesse culturelle ancestrale : la danse. Ce sont des festivals de danses traditionnelles qui rythment la vie et attirent les touristes.

Venez donc vous ressourcer et désintoxiquer vos enfants devenus accros à des danses qui ont conduit plus d’un au dispensaire. En effet, nous assistons à la montée en puissance de certaines danses très acrobatiques devenues dangereuses pour nos enfants. TripAfrique pour palier à cela, a trouvé ce que vous n’imaginez pas, assis confortablement chez vous. Découvrez les vous-mêmes. www.youtube.com/watch?v=otgjzmBW_Is  cette vidéo vous permet de rêver un peu et vous permet aussi découvrir des rythmes et danses du terroir bété.

Ce sont des danses exécutées avec élégance et simplicité. Chaque pas de danse est chargé de symboles et de messages. Celle-ci s’appelle le lougboutouwelly, nous avons le gbégbé, le ziglibithy, l’Aloukou, etc. Contrairement aux tournois de football qui sont organisés périodiquement ailleurs pour égayer la population, ici ce sont des danses. En effet à Gagnoa ce sont des tournois de danses où des groupes s’affrontent en plein air sur la place public.

Ces groupes sont assistés par des membres du jury composés d’anciens danseurs et applaudir par des supporteurs survoltés. L’ambiance est conviviale. Toutes ces personnes présentes viennent pour la plupart des villages en compétition. En plus des danses, Gagnoa est une ville qui a d’autre attraction spécifique à elle. Ce sont la tenue traditionnelle bété et le culte de la personnalité masculine incarnée le beau homme, le « bagnon ».

La tenue traditionnelle bété « tapa » et le culte du « bagnon ».

gagnoa-decouverte-tripafrique-tenues-traditionnelles-bete

Le tapa est une tenue traditionnelle typiquement bété. Elle est obtenue par un processus qui commence par l’abattage d’un arbre. Puis vient la phase d’extraction de son écorce. Une fois séparée de l’arbre, l’écorce est frappée plusieurs fois jusqu’à ce qu’elle se dilate pour devenir un tissu. Ensuite elle est séchée pendant quelques jours et enfin elle est portée à la teinture. C’est ce pagne obtenu qui sera la parure du bagnon.

Le bagnon désigne en pays bété, un homme beau, fort et exemplaire. Cet homme est choisi en fonction de certains critères que sont le physique d’apollon, une grande moralité et une bonne probité. Un culte lui est voué en raison de son exemplarité dans la vie quotidienne. Ce sont donc autant de chose que TripAfrique souhaite partager avec vous. Mais le meilleur moyen de vivre cette belle aventure, c’est de venir sur place à Gagnoa.

Pour l’achat de vos tickets, vous n’avez plus besoin de vous déplacer, un clic sur ce lien suffit. Vous aurez les meilleures compagnies de transport avec les bus confortables et sécurisés et aussi des tarifs abordables. Pour couronner le tout Gagnoa vous présente quelques célébrités d’origine bété.

Quelques personnalités célèbres de Gagnoa

gagnoa-decouverte-tripafrique-celebrite-gohou

La région du Gôh regorge d’énormes talents dans tous les domaines. Nous citerons entre autres le sport, la musique, le cinéma et l’écriture. Dans le milieu du football nous en avons tellement que nous citerons Didier Drogba et Serge Aurier. Dans la musique nous avons feu Ernesto Djédjé, Bailly Spinto, DJ Arafat et Serge Beynaud. Au cinéma ce sont le doyen Leornard Groguhet , les deux Michels, Bohiri et Gohou et Claudia Tagbo.

Et enfin dans l’écriture nous avons le professeur Sery Bailly, feu Bernard Zadi zaourou et Lassane Zohoré. Ce sont autant de personnalités qui font non seulement la fierté de Gagnoa mais aussi celle de la Côte d’Ivoire. Grace à ces talents la ville de Gagnoa reçoit par moment des visites de touristes internationaux, parents et amis de ces icônes. Combien de fois les autres sont venus mettre en valeur nos propres régions ? Nous sommes souvent trop ignorant des réalités de chez nous à cause de notre sédentarisme.

La compagnie TripAfrique est venue rompre avec cette mauvaise habitude. Elle a pris le temps d’élaborer un routard de nos villes avec les sites touristiques à visiter. En plus elle a signé des partenariats avec des compagnies de transports de nos différentes régions pour faciliter nos voyages. Alors qu’est-ce qui reste à faire d’après vous ?

En conclusion

Gagnoa a beaucoup de richesses culturelles qui méritent d’être visitées. Elle a ses lieux touristiques tels que le Davo et le Guéri, les affluents du fleuve Sassandra. Nous avons aussi la cathédrale Sainte-Anne qui reste un joyau architectural de son époque. A cela s’ajoutent les fameux festivals de danses. Gagnoa, tout comme les autres villes ivoiriennes, a sa propre identité culturelle.

Même un livre ne suffirait pas pour vous détailler ses richesses. Certaines y sont gardées secrètes pour ceux qui effectueront le déplacement. Alors arrêtez de vous faire raconter les évènements si vous pouvez les vivre vous-mêmes.

Crédits images : capitalmonde.com ; travel.jumia.com ; fatom.org ; fr.allafrica.com

2 réflexions sur « Gagnoa, région du fromager : découverte TripAfrique »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *